Inscriptions pour les ateliers et cours instrumentaux à Prayssas

La Rentrée est arrivée!

 

Inscriptions pour les ateliers musicaux et cours instrumentaux à Prayssas.

 

Reprise des cours :

Lundi 1er Octobre 2018

 

 

 

Renseignements: Cliquez ICI!

 

 

 

Les Heures d'Orgue 2018: un cru exceptionnel!

Mercredi 29 août 2018: Corinne FRUCTUS (soprano), Pauline CHABERT (orgue), Jean PRADERE (trompette)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 29 août 2018 à 17h:

 

Récital de clôture du Festival Les Heures d'Orgue de la Cathédrale d'Agen

Concert Soprano (Corinne FRUCTUS), Trompette (Jean PRADERE) et Orgue (Pauline CHABERT).

 

Corinne FRUCTUS débute le chant lyrique au conservatoire de Bordeaux puis obtient un diplôme professionnel de musique ancienne à l'unanimité, avec les félicitations du jury, au C.N.R. de Toulouse en 2006 dans la classe de Jérôme Corréas, ainsi qu'un D.E.M. de chant lyrique l'année suivante. Elle suit également les cours de Regina Werner à la Hochschule de Leipzig.

Elle participe alors aux productions du Poème Harmonique, d'Arsys Bourgogne, du Choeur de Chambre des Eléments.

Parallèlement à ses études vocales, elle suit une formation théâtrale au sein du studio « Jules Julien » à Toulouse et entreprend des études de musicologie. Sa licence lui permet d'accéder au Master d'Art du récital à la Sorbonne Nouvelle sous la direction de Françoise Tillard en 2009 ; elle approfondit ainsi ses connaissances et son interprétation du lied et de la mélodie, répertoires qu'elle affectionne particulièrement.

Forte de son expérience de comédienne, elle réalise la mise en scène de plusieurs spectacles dont « Cercando Arianna » avec l'ensemble « Il Canto d'Arione » qui fut à l'affiche de plusieurs festivals dont Sinfonia en Perigord, Les Nuits Musicales en Armagnac, et du théâtre de Valence en 2011.

Son éclectisme l'amène à aborder différents répertoires, de la Renaissance au contemporain, et participe notamment à la création du Requiem de Gilles Colliard en 2007 et se produit régulièrement avec Velut Umbra, ensemble spécialisé dans la musique renaissance et baroque.

Sa passion pour la scène et l'opéra l'amène à interpréter différents rôles avec une prédilection pour les personnages mozartiens et le répertoire français du XIXème siècle. Elle fait ses débuts sur scène dans le rôle de Suzanne (Les Noces de Figaro), Papagena (La Flûte enchantée),Venus et Cupidon (King Arthur) en 2011, puis incarne Blondchen (L'enlèvement au sérail), le Feu, la Princesse et le Rossignol (L'Enfant et les sortilèges) en 2012, le rôle titre de Lakmé (Lakmé) en 2014, Diane (Orphée aux enfers), Belinda (Didon et Enée) en 2015, Micaela (Carmen) en 2016, et, dans le cadre de l'Académie Lyrique dirigée par Amaury Du Closel, la Comtesse (Les noces de Figaro) en 2017.

Ne négligeant pas pour autant la musique sacrée, elle se produit à différentes reprises dans le Stabat Mater de Pergolèse, le Requiem de Fauré, le Psaume 42 de Mendelssohn, le Requiem de Brahms, Davidde Penitente, de Mozart, Mirjams siegesgesang de Schubert, Stabat Mater et La Petite messe solennelle de Rossini...

Au sein de son parcours, elle chante sous la direction de Vincent Dumestre, Stefan Mohr, Jérôme Corréas, Joël Suhubiette, Jérémie Rhorer, Emmanuel Krivine, Josep Pons, Louis Langrée. A la scène, elle est dirigée par des metteurs en scène tels que Benjamin Lazar, Denis Podalydès, Dan Jemmet, Charles Roubaud, Emmanuel Gardeil ou encore Pierre Thirion-Vallet et participe à des productions réalisées au sein de plusieurs théâtres comme l' Opéra Comique, le Grand Théâtre de Provence à Aix en Provence, l'Opéra de Rouen, Théâtre d'Agen, le Grand Théâtre du Luxembourg, le Théâtre de Caen, la Halle aux grains à Toulouse, l'Auditorium du Grand Cahors, l'Opéra de Massy, le Théâtre des Champs-Elysées), et de différents  festivals (Beaune, Heures Musicales de l'Abbaye de Lessay, Festival de Rocamadour, Rencontres Musicales de Vézelay). Elle a également participé à l'enregistrement du « Requiem et Motets de Jean Gilles » (J.M. Andrieu/les Passions/Les Éléments) et du DVD de « Cadmus et Hermione » (V. Dumestre/B. Lazar) en 2010.

Parmi ses projets actuels, elle prépare notamment un enregistrement dédié à la mélodie française avec le pianiste et chef d'orchestre Gaspard Brécourt.

 

Jean PRADERE, trompette  

Après une formation musicale au Conservatoire Régional de Toulouse dans la classe de Jean‐Pierre CANIHAC, il se produit au sein de diverses formations comme l’Orchestre Symphonique des PTT à Paris ou l’Ensemble Orchestral Confluence à Orléans.

Sa recherche permanente sur la qualité de son jeu lui permet de se produire également en soliste. Associé notamment à l’orgue, il s’est produit dans les départements du Gers, de la Haute-Garonne, du Loiret et du Var.

 

Pauline CHABERT débute ses études musicales par l'apprentissage du violon et du piano au Conservatoire Mozart à Paris. Découvrant l'orgue par la suite, elle entre au Conservatoire National de Région de Saint-Maur-des-Fossés (94) dans la classe d'Eric Lebrun où elle obtient une Médaille d’Or en Orgue en 2005. Elle remporte par ailleurs, en 2004, le Premier Prix au Concours-Bach de Saint-Pierre-lès-Nemours (77) présidé par Michel Chapuis. Elle choisit ensuite de se perfectionner au Centre d’Etudes Supérieures de Musique et de Danse de Toulouse dans les classes de Michel Bouvard et Jan Willem Jansen et obtient le Diplôme Supérieur Mention Très Bien en Orgue en 2008. La même année, elle obtient également le Diplôme d’Etat pour l’enseignement de l’Orgue ainsi qu’une Licence en Musicologie à l’Université de Toulouse-Le Mirail.

Organiste Titulaire de l’orgue de Saint-Martin-des-Champs à Paris puis de la Cathédrale Sainte-Marie d’Auch (32), Pauline Koundouno-Chabert se consacre désormais à l’enseignement du piano et de l’orgue au sein de l’Institut Marc de Ranse (47) et se produit en France ainsi qu’à l’étranger.

En 2008, elle a enregistré un premier disque chez Psalmus, sur le Grand Orgue Historique de la cathédrale d’Agen (47), avec des œuvres de musique française du XVIIIème au XXème siècle sur le thème pascal « O filii ».  Un deuxième disque est sorti fin 2017, consacré à Claude Bénigne Balbastre (1724-1799) et à ses Noëls variés célèbres. Enregistré sur l’orgue de la collégiale de St Félix-Lauragais (31), il vient d’être récompensé par « 4 Diapasons ».

 

 

PROGRAMME:

 

Georg Friedrich Haendel (1685 – 1759) 

Ode for the Birthday of Queen Anne HWV 74

 

Antonio Vivaldi (1678-1741)

Concerto en la mineur BWV593 (1er mouvement)

 

Jean-Sébastien Bach (1685-1750)

Cantate avec trompette BWV 51 « Jauchzet Gott in allen Landen »

 

Georg-Philipp Telemann (1681-1767)

Sonate en ré majeur pour trompette et orgue

 

Claude Bénigne Balbastre (1724-1799)

Fugue en ré mineur

 

Georg Friedrich Haendel (1685 – 1759) 

How beautiful are the feet (ext. Messie)

Oh had I Jubal’s lyre (ext. Joshua)

See the conquering hero comes (ext. Joshua)

 

 

Mercredi 22 août 2018 à 17h: Pierre Méa

 

 

C’est à Reims, où il est né en 1971, que Pierre MEA débute ses études musicales. Il y suit notamment l’enseignement de l’organiste Olivier LATRY, et obtient un premier prix d’orgue en 1988.

La même année, il est finaliste au concours international de Nimègue (Pays Bas).

Il se perfectionne alors auprès de personnalités telles que Michel CHAPUIS, Michel BOUVARD, et Louis ROBILLIARD, et voit ses études récompensées par deux premiers prix (orgue et harmonie) au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en 1991, ainsi que par une licence de perfectionnement à l’unanimité au conservatoire de Lyon en 1992.

Lauréat 1992 de la fondation Yehudi Menuhin, il est actuellement organiste titulaire du Grand Orgue de la cathédrale de Reims, après avoir été pendant douze ans suppléant à l’orgue de choeur de Notre Dame de Paris.

Ses concerts l’ont amené à travailler avec des formations telles que l’Orchestre de Paris, l’Orchestre National de France, la Cappella de Saint Petersbourg ou l’Orchestre National de Montpellier Languedoc- Roussillon sous la direction de chefs comme Riccardo Muti, Kurt Masur, Daniele Gatti, Leonard Slatkin ou Vladislav Tchernouchenko.

Il est également, depuis 1994, professeur d’orgue au Conservatoire à Rayonnement Régional de Reims. 

 

 

 

« Paris en 1890 »

 

 

 

César FRANCK (1822 - 1890)

 

Premier Choral en MI Majeur (1890)

 

 

Claude DEBUSSY (1862 – 1918)

 

Première Arabesque (1888 – 91)

Deuxième Arabesque (1888-91)

Ballet (1889)

 

 

Erik SATIE (1866 - 1925)

 

Première gymnopédie (1888)

 

 

Théodore DUBOIS (1837 – 1924)

 

Marche héroïque pour Jeanne d’Arc (1888)

 

 

César FRANCK (1822 - 1890)

 

Troisième Choral en la mineur (1890)

 

 

 

 

Geoffoi ALLIX, Jean-Luc AZE et Jérôme CHABERT

Lire la suite